AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez|

Les hommes ? Tous pareils. -Et sinon, tu veux une bière ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageAuteur
MessageSujet: Les hommes ? Tous pareils. -Et sinon, tu veux une bière ? Les hommes ? Tous pareils. -Et sinon, tu veux une bière ? EmptyMer 21 Aoû - 14:03

Les hommes ? Tous pareils. -Et sinon, tu veux une bière ? Tumblr_mr0a7fxZ1U1sy1n7no1_500

Photo, Kayla. Kayla, Photo. Amelia avait l'impression de vivre dans un monde qui ne tournait qu'autour de ces deux éléments. Depuis qu'elle était revenue de deux ans de photographie intense en Afrique, elle revenait vers Kayla. C'était cela sans cesse. Kayla, photo. Photo, Kayla. Bref, Amelia avait l'impression de tourner en rond. Certes elle vouait une passion fascinante pour la photographie, et un amour fou pour Kayla, mais cela ne lui suffisait pas, ou c'était peut-être trop. Amelia ne voulait pas limiter sa vie à de l'amour et un métier. Elle voulait rencontrer d'autres personnes, apprendre de nouvelles choses. Avancer. Avec Kayla c'était comme si elle restait coincée dans le passé, et elle n'en pouvait plus. Elle n'en pouvait plus de ces retrouvailles puis de ces séparations interminables. Cette fois-ci elle était supposée rester mais qui sait ? Qui sait si demain la Bowel-Sheepard n'aurait pas l'opportunité de partir de nouveau ? Elle devrait encore tout quitter, la quitter. Au point actuel où elle en était, elle repartirait bien, là, tout de suite. Amelia venait encore de se disputer avec la Stevson pour une raison futile encore, mais ça lui tapait sur les nerfs. Le pire c'est qu'elle avait vraiment de profonds sentiments pour Kayla, elle était revenue pour être avec elle. Mais Amelia se rendait compte que la vie quotidienne de couple n'était pas aussi facile qu'elle en avait l'air. Pourtant elle avait vécu cinq ans à Seaside avec Kayla sans aucun souci, si ce n'est quelques accrochages sans grand intérêt. Mais depuis son retour d'Afrique, sa vie lui semblait monotone, fade, vide et ennuyante au possible. Elle cherchait des cours de photo, mais cela ne lui apportait rien. Même le fait de se balader en ville avec son appareil ne lui procurait plus aucun plaisir. Faut dire que comparé aux paysages somptueux d'Afrique, ceux de San Sombrèro n'étaient pas géniaux. Des immeubles, des maisons, des villas. Un parc, un lac, des buissons. Rien ne paraissait sortir de l'ordinaire et Amelia n'avait plus cette inspiration artistique qui l'avait suivie pendant deux ans. Non, elle se sentait vide. Parfois elle se disait qu'elle devait être blasée, ne se rendant pas compte de la chance qu'elle avait d'habiter dans cette immense maison dans un quartier chic de SS. Mais le pire c'est qu'Amelia préférerait même retourner habiter dans les huttes en argile plutôt que dans une grande maison qui lui semblait vide. Peut-être aussi qu'une absence de deux ans ne la faisait plus sentir comme chez elle.. Mais quoi qu'il en soit, elle avait besoin de sortir, s'aérer, peut-être trouver quelque chose digne de son intérêt. Si cela était encore possible..

En lançant une dernière réplique cinglante à Kayla, elle sortit en claquant la porte derrière elle, chopant son sac à franges au passage. Amelia s'arrêta sur le perron un moment, doutant de son geste. Est-ce que s'énerver comme ça arrangeait vraiment les choses ? Contre toute attente, Amelia savait qu'au fond d'elle-même, elle ne voulait pas perdre Kayla. Tant de choses s'étaient passées entre elles que la Bowel n'imaginait pas une vie sans son amie. Mais comme tous les couples, les deux jeunes filles avaient des opinions différents, et le caractère trempé d'Amelia ne résistait pas longtemps aux petites discussions. Il fallait qu'elle crie, qu'elle casse des choses, bref, ça virait en troisième guerre mondiale. Finalement elle reprit sa marche, remettant violemment son sac sur l'épaule, prise par une envie soudaine de hurler. Pour rien parfois, elle en avait envie. La dispute avec Kayla avait sûrement commencée par une broutille, puis ceci menant à cela, ça se terminait toujours par la même histoire, leur longue séparation et le départ d'Amelia. Elle en avait marre d'être toujours vue en coupable, toujours être celle qui était la cause de leur séparation. Alors certes oui, c'était elle qui était partie. Mais y avait-il vraiment quelqu'un à blâmer ? Kayla pouvait-elle la rendre coupable de ça ? Non et non. Peut-être que c'était l'orgueil d'Amelia ne le supportait pas, mais elle ne tolérait pas ce genre d'accusation, point barre.

C'est donc fulminante que la Sheepard marcha d'un pas rapide dans les rues de San Sombrèro. La nuit était déjà tombée, et il commençait à faire un peu frais. A chaque expiration de la jeune femme, un petit nuage blanc se formait, attestant de la fraîcheur du soir. Elle resserra ses bras contre sa poitrine et se dirigea vers la ville. Sans vraiment de but précis. Elle devait juste marcher, marcher et voir si cela l'apaisait. Parfois cela fonctionnait. Lorsqu'elle avait passé du temps dans le désert africain, Amelia s'était découvert une habitude pour les marches silencieuses et leurs côté relaxant. Dans les lunes sous le ciel étoilé c'était magnifique. Certes elle n'avait pas cela ici, mais elle tentait toujours le coup, histoire de voir si l'exercice apaiserait ses tensions. Ses talons frottaient contre le bitume, écho dans la ruelle vide. La ville n'était pas tout près de chez elle, mais elle y arriva plutôt rapidement, au vu de ses grandes enjambées. Les rues devinrent alors plus éclairées, moins flippantes et plus peuplées. Amelia ralentit alors le pas pour se mêler à la foule. Son humeur était toujours la même, et elle sentait que cette fois, ça ne risquait pas de passer aussi vite. La brunette marcha encore un peu puis une enseigne clignotante attira son attention. Elle leva les yeux et lut : BAR. Tiens. Cela faisait un bail qu'elle n'y était pas allée -normal, soi-dit en passant-.

Digling. Le son de la petite cloche d'entrée retentit lorsqu'Amelia passa la porte d'entrée, envahie soudainement par la chaleur humide de l'endroit. Une vague odeur de renfermé embaumait la pièce. Pouah. Amelia se faufila entre les clients présents afin de se diriger vers le bar. Sa colère n'étant pas passée, il n'y avait qu'une solution : l'alcool.

_________________








Amelia L. B-Sheepard
Je me présente,
Amelia L. B-Sheepard
profil +
Les hommes ? Tous pareils. -Et sinon, tu veux une bière ? Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les hommes ? Tous pareils. -Et sinon, tu veux une bière ? Les hommes ? Tous pareils. -Et sinon, tu veux une bière ? EmptyJeu 22 Aoû - 11:47

Une nouvelle fois, Noah avait joué l'exaspérable. Cette fille, qu'il avait ramené la nuit dernière, avait bien pris soin de s'exhiber devant Juliet ce matin. Une demande de son coloc, pour sûr. Juliet avait gardé sa rage à l'intérieur, mais une fois que la midinette avait pris la poudre d'escampette, elle n'avait pas hésiter à tout déverser, sur un Noah hilare de provoquer une telle fureur chez celle qui s'affirmait indifférente à ses charmes. Elle perdait pied, un peu plus chaque jour, tandis qu'il prenait l'ascendant sur elle. De quoi le rendre encore plus insupportable.

Rapidement, elle avait quitté les lieux, afin de ne plus y penser. Elle avait parfaitement conscience que les faits seraient les mêmes, ce soir, quand elle rentrerait. Mais telle était la solution employée par Juliet pour se débarrasser des problèmes. Demain ? Il suffirait de sortir à nouveau. Bien sûr, déménager loin de ce parasite résoudrait une fois pour toute ces crises de nerfs. Malheureusement, Juliet en était incapable.

Après une journée entière à se pavaner dans les magasins, Juliet repoussa un peu plus l'échéance, en s'arrêtant au bar. Ici, elle trouverait tout ce qu'elle cherchait, pour ne pas se confronter aux problèmes quand elle passerait la porte de chez elle, ce soir. Elle s'installa au bar et commanda son habituelle tequila sunrise au barman qui la connaissait désormais si bien. Il lui lança une remarque sur Noah, et Juliet acquiesa. Oui, c'était encore lui qui la mettait dans cet état.

Désolée pas trop d'inspi !!

_________________
Juliet L. McCalister
Je me présente,
Juliet L. McCalister
profil +
Les hommes ? Tous pareils. -Et sinon, tu veux une bière ? Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les hommes ? Tous pareils. -Et sinon, tu veux une bière ? Les hommes ? Tous pareils. -Et sinon, tu veux une bière ? EmptySam 24 Aoû - 21:34

Les hommes ? Tous pareils. -Et sinon, tu veux une bière ? Tumblr_mr0a7fxZ1U1sy1n7no1_500

Accoudée sur le bord du bar, tu fais tourner ton verre entre tes mains, l'air perdu dans le vide. Tu ne sais pas pourquoi mais ça t'occupe, ça fait passer le temps et ça t'aide, mine de rien. A quoi ça t'aide, tu ne le sais pas vraiment, tu cherches sans cesse à vouloir comprendre tes pensées mais c'est flou, c'est vague. En fait, c'est du grand n'importe quoi. Tu finis par attraper ton verre et finir le reste d'un traite. C'est déjà le troisième. Tu commences alors à regarder autour de toi, histoire de voir s'il y a des gens intéressants à qui parler. Parfois ça libère, et ça ne te gène pas de parler à des inconnus. Sauf qu'il y a trop d'hommes dans cette pièce, tu viens de le réaliser. Trop d'hommes, et leur présence t'étouffe, tu as soudainement chaud. Mais il y bien longtemps qu'il s'est passé ce qui s'est passé, et tu essaie de le garder dans le passé, de guérir cette haine pour la gente masculine. Mais tu ne peux pas. C'est plus fort que toi, et inexplicable. Vacillante, tu décides alors à parler à ton voisin de droite, un jeune homme seul aussi, avec son verre de whisky. Il semble enchanté de te parler, peut-être pense-t-il  coucher avec toi. Mais tu fait en sorte de placer ton homosexualité dans la conversation, et aussitôt il se détend, comme si le savoir relâchait une certaine pression. Cela te fait encore plus affirmer que les hommes ne veulent que du sexe, et tu finis par te désintéresser de la conversation, presque en disant à l'homme ses quatre vérités et le jette presque hors de sa chaise, de rage. Des frissons parcourent ton corps et tu commandes un autre verre, en espérant que ça passera. Mais depuis dix ans c'est ce que tu essayes de faire, et cela ne marche toujours pas ..

Tu prends alors une grande inspiration, et hésites à rentrer à la maison. Peut-être s'excuser. Tu ne sais pas trop quoi faire en fait, t'es un peu perdue dans tes pensées, d'ailleurs à moitié brouillées pr l'alcool. Et c'est là que tu l'aperçois, une jeune femme blonde plutôt mignonne, qui te regarde sourcils fronçés, comme si tu étais la curiosité du jour, l'animal de foire. Tu la regardes à ton tour, essayant de comprendre pourquoi elle semble si intéressée par ta présence. Puis elle se lève, et viens vers toi. Intriguée, tu la laisses arriver vers toi et vous vous examinez un moment en silence. Puis tu rompts ce silence d'une voix sèche.

- Oui ?

Spoiler:
 

_________________








Amelia L. B-Sheepard
Je me présente,
Amelia L. B-Sheepard
profil +
Les hommes ? Tous pareils. -Et sinon, tu veux une bière ? Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les hommes ? Tous pareils. -Et sinon, tu veux une bière ? Les hommes ? Tous pareils. -Et sinon, tu veux une bière ? EmptyDim 25 Aoû - 20:04

Pas de souci ;) C'est perturbant ton tu, j'ai failli faire des phrases au tu et/ou au présent dans ma réponse xDD

Rapidement, Juliet alluma son radar. Trouver une cible, femme, homme, plus jeune, ou un peu plus âgée. Qu'importe la couleur ou la taille des cheveux, le style vestimentaire ou même le caractère, Juliet n'a jamais accordé d'importance aux détails. Ses sauteries d'un soir n'ont pas pour but d'assouvir des envies si particulières, Juliet n'a jamais été une nymphomane en proie à des pulsions indomptables. Son esprit recherche simplement une personne, une cible, une victime, sur qui s'accrocher pour un soir. Pour oublier les autres, ces autres personnes plus importantes qui perturbent la vie de Juliet en ce moment. Celles là même qui la poussent à se remettre en question. Depuis qu'elle est en âge de réfléchir, depuis l jour où Juliet comprit qu'elle n'était pas dotée d'empathie, elle crut être invisible, supérieure, vêtue d'une armure qui la protégeait. Mais voilà qu'elle croisa la route de Noah, cet homme capable de la faire passer par un florilège de réactions, de sentiments. Des sentiments dont elles ne s'étaient pas cru dotée. Elle se pensait supérieure, elle apprenait désormais qu'elle était vulnérable. De plus en plus vulnérable.

Non sans joie, son esprit sortit brusquement de ces pensées malsaines. Cette fille, en face d'elle, semble énerver cet homme, son interlocuteur. Quand tout à coup, elle le jette de sa chaise, devant une Juliet intriguée, mais surtout intéressée par tant de violence. Juliet fut presque sûre de l'entendre la qualifier de "lesbienne", avant de passer sa route. Voilà qui fera l'affaire. Alors, elle la regarda, longuement, un regard insistant ayant pour simple but de capter le sien. Et voilà que l'inconnue fit de même, c'était parfait. Tout fonctionnait comme une vieille machine, huilée et rodée. Juliet choisit de faire le premier pas, même si cette fille n'avait rien d'une timide. Elle s'assit à côté d'elle, cette fille un peu trop franche qui brisa rapidement le silence. « Il n'avait pas l'air heureux, cet homme qui vient de partir. Mais j'avoue que c'est surtout toi, qui ne me laisse pas indifférente ... » Pourquoi y aller par quatre chemins, alors que le chemin le plus court pour aller d'un point à un autre, était la ligne droite ? Juliet savait exactement où elle souhaitait se rendre : right dans le lit de cette fille, qu'importe son nom ou son adresse. Ou alors, l'emmener dans le sien, si jamais elle était une infortunée résidant dans un quartier qui craint.

_________________
Juliet L. McCalister
Je me présente,
Juliet L. McCalister
profil +
Les hommes ? Tous pareils. -Et sinon, tu veux une bière ? Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les hommes ? Tous pareils. -Et sinon, tu veux une bière ? Les hommes ? Tous pareils. -Et sinon, tu veux une bière ? EmptyLun 26 Aoû - 14:56

Les hommes ? Tous pareils. -Et sinon, tu veux une bière ? Tumblr_mr0a7fxZ1U1sy1n7no1_500

Tu la regardes t'asseoir à côté de toi, tu ne changes pas d'expression. D'habitude, tu serais du genre à faire la conversation d'un air enjoué et gentil, pour faire connaissance. Mais là, c'était évident que tu n'en as pas envie, à voir ton expression. Et pourtant, la jeunette était apparemment très intéressée. Quand elle commença à parler, tu remarques que non seulement elle est en fait venue pour te draguer, et que tu dois avoir une tête de lesbienne, mais tu te demandes aussi quelle genre de personne viendrait draguer une fille qui vient de jarter un homme de sa chaise. Tu hausses un sourcil. Bizarre. Mais tu n'aimes pas sa manière de parler, alors tu décides de lui répondre du tac-au-tac.

- Ah ouais pourquoi, t'aimes les rousses en colère ? tu lui dis donc sèchement, déterminée à ne pas tomber dans le panneau de cette blonde qui voulait t'arracher tes pulsions et les coller contre sa peau. Non, tu lui résisteras. Et puis tu ne la connais pas, à ce que tu saches, elle pourrait bien être une péripatéticienne, pour ne pas parler vulgairement.

Au fond tu n'es pas indifférente au charme de cette jeune blonde, mais de un, elle est trop jeune, de deux, tu n'es pas dans le mood, et de trois, ben, t'es quand même un peu avec Kayla. En plus elle avait l'air trop aguicheuse, et ça tu ne supportes pas. Les gens qui viennent t'agresser comme ça, tu préfères qu'ils restent à leur place. Mais tu ressentais un besoin de parler, un besoin de crier même, bref, de vider ton sac. Et si la blonde pouvait t'éviter de parler à un mur, c'était cool. Tu regardes l'homme qui s'éloigne avec un air choqué, et tu esquisses un sourire en coin, une expression exaspérée sur le visage.

- Non mais tu vois, les mecs comme ça là, j'ai juste envie de les baffer. Tu crois pouvoir leur parler, commencer une discussion, mais tu finis par t'apercevoir que tout ce qu'ils font c'est lorgner sur tes seins, et c'est limite si la bave ne coule pas de leur bouche. Non mais sérieux, qui peut vouloir sortir avec une chose pareille ? Qui ?

Le ton monte mais tu ne fais pas attention à la jeune femme à tes côtés. Tu t'adresses à elle comme si tu t'adressais à toi-même, mais ça fait du bien, de cracher le morceau un jour ou l'autre. Tu fais un signe au barman et tu prends un autre verre, tu sais que t'en auras besoin. Ceci dit, faudra que t'arrêtes après, t'as pas trop envie de te retrouver dans le lit de cette blonde demain matin. Ce serait pa très bon. Même pas bon du tout.

_________________








Amelia L. B-Sheepard
Je me présente,
Amelia L. B-Sheepard
profil +
Les hommes ? Tous pareils. -Et sinon, tu veux une bière ? Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les hommes ? Tous pareils. -Et sinon, tu veux une bière ? Les hommes ? Tous pareils. -Et sinon, tu veux une bière ? EmptyLun 26 Aoû - 20:24

La rousse incendiaire ne semble pas prête à calmer l'incendie. Juliet n'en démordit pas pour autant, et lui tint son regard. Elles étaient donc deux fortes têts. déjà un premier point commun qui promettait une soirée mémorable. « J'adore les rousses, surtout les incendiaires. » dit-elle sans arrêter de sourire. « En tout cas, je les préfère aux hommes avec des coiffures aussi ridicules que lui, qui fait encore des houppettes franchement ! » ajouta-t-elle en se moquant ouvertement de lui.

Finalement, la rousse dont elle ne connaissait toujours pas le prénom finit par se radoucir. Bien, elle rendait les choses plus faciles. Cependant, Juliet ne préférait pas y voir là un signe encourageant. Mieux valait éviter les faux espoirs, cette fille était trop particulière pour faire partie de celles qui facilitent la tâche. Tant mieux, Juliet appréciait les difficultés. Elle finit son verre, afin d'en commander un nouveau, en même temps qu'elle. « Je ne comprends même pas l'intérêt de sortir avec quelqu'un en général, alors lui encore moins ! Pourquoi prendre les complications de la vie de couple, les sautes d'humeur de l'autre, les jalousies, les besoins d'attention ... Quand on ne peut avoir que le sexe et le jeu ? » C'était une proposition ouverte, naturellement. Mais Juliet ne mentait pas, elle avait toujours pensé ainsi, toujours fonctionné ainsi. Enfin, jusqu'à ce qu'elle rencontre cet homme qui lui donnait envie de passer du temps avec lui, de le connaître. A son plus grand détriment. Elle tritura une mèche de ses cheveux, énervée de penser une nouvelle fois à lui. Alors, pour oublier son nom ce soir, elle avala d'un coup le nouveau cocktail que le barman venait de lui amener.

_________________
Juliet L. McCalister
Je me présente,
Juliet L. McCalister
profil +
Les hommes ? Tous pareils. -Et sinon, tu veux une bière ? Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les hommes ? Tous pareils. -Et sinon, tu veux une bière ? Les hommes ? Tous pareils. -Et sinon, tu veux une bière ? EmptyVen 30 Aoû - 20:27

Les hommes ? Tous pareils. -Et sinon, tu veux une bière ? Tumblr_mr0a7fxZ1U1sy1n7no1_500

Malgré l'agacement profond de la jeune Sheepard, la remarque de la blonde sur la coiffure de l'homme la fit pouffer de rire. Ne sachant pas vraiment pourquoi, d'un coup elle se radoucit. Ce devait être la présence féminine qui la rassurait. Bizarre de le dire, mais ça marchait comme ça avec elle. Proche des hommes, elle était toujours tendue, sur les nerfs. Ce qui était dangereux, car près des femmes, sa défense s'abaissait complètement, et elle ne pensait pas qu'un jour il puisse lui arriver quelque chose. Enfin, ne hâtons pas les problèmes non plus.

Amelia détourna son regard de l'homme à la coiffure étrange pour le poser sur le doux visage de sa voisine. Puis elle lui fit un petit sourire complice. Si cette jeune femme avait dit ça, c'était peut-être qu'elle partageait ses opinions sur les hommes ? Vu qu'elle était clairement lesbienne, ou tout du moins bisexuelle. Au final, cela importait peu. Les deux jeunes femmes reprirent un autre verre, avant que la nouvelle arrivante déclara quelque chose d'intéressant. Amelia commençait à mieux cerner le personnage, et même si elle n'était pas fan de quelqu'un qui saute sur tout ce qui bouge -disons-le honnêtement-, elle avait bien besoin de compagnie, et dans tout le bar, c'était celle qui correspondait le mieux à ses attentes. Et quelque chose qui lisait que cela ne dérangeait pas non plus la jolie blondinette. La rousse mit un temps d'arrêt avant de répondre à ..mademoiselle-sans-nom, puis soupira.

- Ouais. Peut-être. Autant baiser un bisounours, au moins on voit des arc-en-ciels.

Après un petit rire réalisant la débilité de ce qu'elle venait de dire -yay, merci alcool-, Amelia restait songeuse. Tout ça lui faisait penser à Kayla et à leur relation un peu -beaucoup- tumultueuse du moment. Si elle serait capable de la tromper ? Elle ne savait pas. Qui sait ce qui peut se passer dans un cerveau un peu trop désorienté.. Même si la photographe avait toujours eu cette réserve quant à l'alcool ou le reste, elle savait que cela pouvait rapidement déborder. Comme ce soir-là... Bon, la Sheepard décida de se ressaisir. Cela ne servait à rien de ressasser le passé. La jeune à côté d'elle devait s'ennuyer, et Amelia aussi d'ailleurs, donc elle décida finalement de faire la conversation, peut-être qu'elle en tirerait quelque chose d'intéressant.

- Au fait, moi c'est Amelia. Enchantée ! Lui dit-elle avec un doux sourire. Puis elle décida de la taquiner, reprenant ses paroles. Donc toi tu traînes souvent dans le coin pour  ''éviter les complications de la vie de couple '' en fait, c'est ça ?

Un sourire naquit sur les lèvres de la rousse tandis qu'elle reprenait une gorgée de son merveilleux cocktail. Peut-être qu'elle allait s'amuser ce soir après tout.

Spoiler:
 

_________________








Amelia L. B-Sheepard
Je me présente,
Amelia L. B-Sheepard
profil +
Les hommes ? Tous pareils. -Et sinon, tu veux une bière ? Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les hommes ? Tous pareils. -Et sinon, tu veux une bière ? Les hommes ? Tous pareils. -Et sinon, tu veux une bière ? EmptyDim 1 Sep - 15:08

Finalement, sa combine fonctionna, et la rousse inconnue finit par se radoucir. Ses traits durs se relâchèrent, Juliet pouvait pénétrer dans son espace vital, examen d'entrée réussit. Elle remarqua avec intérêt que cette fille avait déjà bien glissé sur la pente de l'alcool ce soir, elle devait déjà avoir au moins deux verres de plus qu'elle, à entendre les conneries qu'elle sortait. Juliet rit de la sottise, avant de finir sa tequila cul sec et d'en commander une nouvelle. Elle n'était pas de celles qui sentent leur corps se réchauffer à l'arrivée de l'alcool : son sang était chaud, genre all the time. Toujours prête, toujours à l'affut, pour guetter ce qu'elle souhaitait : le sexe.

« Enchanté Amelia, moi c'est Juliet. Enfin, appelle moi Ju » Elle lui accompagna cet élan d'intimité avec un clin d'oeil, avant de reprendre. « Je "n'évite" pas les complications » Elle mima les guillemets à l'aide de ses mains. « je traine ici pour trouver de la compagnie pour une nuit de folie. Je souhaite juste que la compagnie soit différente, chaque nuit. » Elle leva les yeux en l'air pour réfléchir. « Enfin, parfois, quand la compagnie est vraiment bonne, mais vraiment vraiment bonne, tu vois, alors je peux passer plusieurs nuit avec elle. » Elle insista sur le bonne, comme pour signifier que oui, elle trouvait Amelia bonne, dans le sens premier et bestial du terme. « Et si ces complications se présentent à moi, je les envoie balader. C'est pourtant évident non : j'ai l'air d'une fille qui souhaite ce genre de complications ? » demanda-t-elle en rigolant.

Ces cocktails avalés trop rapidement réveillèrent sa petite vessie, sans prévenir. « Excuse moi je m'absente aux toilettes, surtout je veux que tu sois encore là à mon retour. » Et c'était sincère. Juliet se dépêcha, persuadée que cette fille était trop farouche pour oser passer la nuit avec elle. A moins que son charme n'ait opéré. En sortant des toilettes, Juliet remarqua que ses pieds présentaient des difficultés pour marcher. Déjà ... La fatigue sans doute, provoquée par ce besoin débile de déserter sa villa afin d'éviter Noah. Elle soupira, espérant presque qu'elle puisse dormir chez Amelia ce soir. En retournant voir la jeune fille, elle fonça dans un homme qui la rattrapa de justesse avant qu'elle ne tombe. Elle fut prise d'un fou rire, et remercia l'inconnu de lui avoir sauvé la vie. Une fois à terre, elle aurait été incapable de ses relever. « Alors, je t'ai manqué ? » demanda-t-elle à Amelia avant de s'asseoir. « Je viens de rentrer dans un mec vraiment canon » raconta-t-elle en rigolant. « Mais une meilleure compagnie m'attendait. » précisa-t-elle avec un regard lourd en sous entendus. « D'ailleurs, je parle, je parle, mais toi tu ne m'as même pas raconté pourquoi tu étais ici ! Que cherches-tu alors, Amelia ? » Naturellement, Juliet espérait que la rousse lui réponde simplement qu'elle cherchait la même chose qu'elle.

_________________
Juliet L. McCalister
Je me présente,
Juliet L. McCalister
profil +
Les hommes ? Tous pareils. -Et sinon, tu veux une bière ? Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les hommes ? Tous pareils. -Et sinon, tu veux une bière ? Les hommes ? Tous pareils. -Et sinon, tu veux une bière ? EmptyDim 29 Sep - 12:07

Les hommes ? Tous pareils. -Et sinon, tu veux une bière ? Tumblr_mr0a7fxZ1U1sy1n7no1_500

- Ju ce sera alors. Fit Amelia avec un sourire. Puis la Ju en question répondit à la question de la rousse. Elle n'évitait pas les complications, -et quel beau geste de blondasse que de mimer les guillemets mais enfin passons- mais cherchait en fait une compagnie différente pour chaque soir, insistant quoiqu'un peu lourdement sur les bons coups, en zyeutant Amelia. Oui mon chou, mais t'es tombée sur la mauvaise personne, se dit Amelia en riant intérieurement. Mais celle blonde avant l'air comique malgré tout, et avec les verres qu'Amelia avait absorbés, sa compagnie lui irait très bien. Valait mieux ça qu'être seule, de toute façon. Quand elle lui demanda si elle avait l'air d'une fille qui cherchait les complications, Amelia haussa les épaules. « Pas vraiment. » avoua-t-elle avec un sourire.

Juliet partit alors en toilettes en demandant -pardon, ordonannt presque- qu'elle soit là à son retour. La Sheepard eut un petit rire. « Pas de problème, je ne bouge pas. Trop de choses à noyer dans l'alcool de toute façon ! » Puis elle regarda la blonde s'éloigner en direction de toilettes. Bien foutue quand même, observa-t-elle avec un sourire en coin.. Puis elle se reprit, et tourna son regard vers le bar, et l'empilement de la quantité astronomique de bouteilles sur le comptoir. C'était l'un de ces bars qui devait avoir tous les alcools possibles et inimaginables, et Amelia se dit que ce devait être sympa d'être barmaid. Et surtout qu'elle adorerait venir shooter ici. En soirée, avec les lumières colorées, la couleur de l'alcool changeait et créait de magnifiques reflets. Une voix masculine la sortit de ses pensées, et elle sursauta. Elle tourna la tête vers l'inconnu, et rit en voyant qu'il avait de la mousse à raser sur la joue. Sa tête embrumée par l'alcool, elle se permit de toucher son visage pour la lui enlever, en riant encore. « Excusez-moi, mais vous aviez oublié un peu de mousse à raser près de votre oreille ! Pas très glam' si vous vouliez draguer ce soir.. » dit-elle en continuant de rigoler. Puis elle aperçut une femme qui vint à ses côtés, ayant entendu ses propos, et la rousse comprit que c'était sa femme. « Ah oups, pardon.. » s'excusa-t-elle en se retenant de rire. C'était un fait, quand elle buvait, elle riait tout le temps. Sauf quand c'était la grosse déprime, et la soirée avait commencé comme ça d'ailleurs, mais la présence de Juliet avait changé les choses. Tant mieux. Le couple finit par partir et Amelia se reconcentra honteusement sur son verre, en songeant à ce qu'elle avait fait. Faut dire que c'était pas mal quand même, cette boulette. Bref.

Ju revint assez vite, et lui demanda si elle lui avait manqué. Amelia sourit mais ne répondit pas, et de toute façon Juliet ne lui en laissa pas le temps puisqu'elle s'exclama qu'elle venait de rencontrer un mec trop canon, mais qu'Amelia était une meilleure compagnie. Cette dernière haussa un sourcil. Sa première impression avait été juste, la blonde venait pour la draguer, espérant que Amelia serait un de ses bons coups d'un soir. Espérait-elle vraiment qu'après lui avoir raconté qu'elle baisait à tous les coins de rue que la rousse serait intéressée ? Elle eut un petit rifre, alors que Juliet lui demandait justement ce qu'elle était venue chercher ce soir. « De l'alcool. » répondit-elle simplement. Ok, on aurait dit une véritable alcoolique. Elle se permit alors de rajouter. « Mais non, je ne cherche pas de compagnie, quoique ta proposition aurait été tentante, si je n'avais pas déjà quelqu'un qui m'attendait... » Elle termina alors son verre, se demandant si c'était sage d'en prendre un autre.

(1 mois de retard j'ai honte ! désolée Les hommes ? Tous pareils. -Et sinon, tu veux une bière ? 3656991821 )

_________________








Amelia L. B-Sheepard
Je me présente,
Amelia L. B-Sheepard
profil +
Les hommes ? Tous pareils. -Et sinon, tu veux une bière ? Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les hommes ? Tous pareils. -Et sinon, tu veux une bière ? Les hommes ? Tous pareils. -Et sinon, tu veux une bière ? EmptyMer 23 Oct - 7:55

(comme t'avais mis un mois ben j'en ai mis un aussi ahah)

Juliet attendait avec impatience la réaction d'Amélia. Si celle-ci s'offusquait telle une vierge effarouchée, la blonde reverrait sa méthode de drague pour le reste de la soirée. Si une étincelle pétillait dans ses yeux, elle lui prendrait la main et hasta la vista babe. Finalement, Amelia choisit l'option 3, que Juliet n'avait pas du tout envisagé. Elle cacha sa surprise, mais cette annonce l'embêtait considérablement : les personnes en couple étaient bieeeeen plus difficiles à faire céder. Elle joua avec sa bague, seul toc nerveux qu'elle ne pouvait contrôler. « Quelqu'un t'attend ? Mais c'est vague ça ! Raconte moi ... » Mieux connaître ses ennemis était la règle primordiale pour s'en débarrasser. Avec un peu de chance, ce quelqu'un serait un colloc avec qui parfois elle couchait, parfois elle s'engueulait. Quelqu'un qui serait encore là demain soir, afin que Juliet réserve cette nuit. Mais elle devait bien être la seule à entretenir une relation aussi chaotique qu'était la sienne avec Noah. Néanmoins, elle n'imaginait pas cette Amelia en couple. Pourquoi boire seule avec un air si paumé, quand on vit dans un petit couple rose plein de paquerettes ? Ah moins que le soleil ne soit pas au rendez-vous avec ce quelqu'un, et là Juliet n'aurait plus qu'à cueillir cette jolie fleur meurtrie ...

_________________
Juliet L. McCalister
Je me présente,
Juliet L. McCalister
profil +
Les hommes ? Tous pareils. -Et sinon, tu veux une bière ? Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les hommes ? Tous pareils. -Et sinon, tu veux une bière ? Les hommes ? Tous pareils. -Et sinon, tu veux une bière ? EmptyJeu 24 Oct - 17:53

Les hommes ? Tous pareils. -Et sinon, tu veux une bière ? Tumblr_mr0a7fxZ1U1sy1n7no1_500
Juliet revint des toilettes, et s'installa de nouveau aux côtés d'Amelia. Cette dernière reprit une gorgée de son verre et osa déclarer que si elle n'avait pas déjà quelqu'un qui l'attendait, elle se serait volontiers laissée attirée par cette jeune blonde. Mais c'était bien parce qu'elle avait bu, et parce qu'elle s'était disputée avec Kayla. Depuis son retour d'Afrique, plus rien n'était pareil, malgré ce qu'elles pouvaient dire et faire. Malgré tout ça, rien ne sera plus jamais comme avant, et le couple se refusait à se l'avouer..  Amelia joua avec son verre presque vide, puis tourna la tête à la question de Juliet. Elle fit un sourire triste. 

- Oh, non, c'est pas une belle histoire.. Plutôt déprimante à vrai dire. Vaut mieux pas plomber ta soirée avec ça. T'as pas des amis avec qui sortir ce soir, dans un endroit plus intéressant qu'un bar avec une rousse alcoolique ? Lui demanda-t-elle.

Juliet avait l'air encore toute jeune, toute folle, toute gaie. Qu'Amelia aurait rêvé pourvoir redevenir aussi insouciante ! Malheureusement, avec tout ce qu'elle avait vécu, plus rien n'était possible. Peut-être qu'elle était vouée à une vie sombre de regrets et de culpabilité, avec une femme qu'elle aimait certes, mais pour qui Amelia ne ressentait plus cette passion qui la faisait vibrer de bonheur. Peut-être était-ce à cause de son voyage en Afrique ? Cela avait du la changer.. Mais elle voulait faire les choses bien, elle voulait essayer de revenir avec Kayla, coûte que coûte. Mais draguer une inconnue dans un bar ne semblait pas la meilleure solution.. Pourtant, avec elle la Sheepard se sentait bien, et s'autorisait à sourire, ce qu'elle n'avait pas fait depuis bien  longtemps.

_________________








Amelia L. B-Sheepard
Je me présente,
Amelia L. B-Sheepard
profil +
Les hommes ? Tous pareils. -Et sinon, tu veux une bière ? Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les hommes ? Tous pareils. -Et sinon, tu veux une bière ? Les hommes ? Tous pareils. -Et sinon, tu veux une bière ? Empty

Je me présente,
Contenu sponsorisé
profil +
Les hommes ? Tous pareils. -Et sinon, tu veux une bière ? Empty
Revenir en haut Aller en bas

Les hommes ? Tous pareils. -Et sinon, tu veux une bière ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Joyeux noel à tous!» Anthéa de Prouville // La faiblesse des hommes font la force des femmes !» Pourquoi les hommes sont-ils heureux ?» Les Hommes du Gondor» La langue des Hommes Sauvages
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
better than revenge ::  :: caliente :: Bar-
Sauter vers: