AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez|

somewhere in the dark - olimpia&spencer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageAuteur
MessageSujet: somewhere in the dark - olimpia&spencer Dim 12 Mai - 20:32

C'est drôlement dangereux de s'attacher à quelqu'un, c'est incroyable ce que ça peut faire mal. Rien que la peur de perdre l'autre est douloureuse. C'est moche de guetter un signe de quelqu'un pour se sentir heureux...
we are young.
La coupure de courant n'était vraiment pas très pratique, surtout dans mon métier. Heureusement que la machine à écrire de l'ancienne propriétaire n'avait pas le cœur à la jeter, elle m'était bien utile ces dernier jours mais ça me prenais aussi trois fois plus de temps ... Une édition spéciale avait même du être établi à cause de l'ouragan et du décès de Victoria Lewis. Après tout, c'était une femme importante dans cette ville et forcément, sa mort avait touché beaucoup de monde, surtout concernant les circonstances de sa perte, personne ne mérite ça. J'avais donc passé toutes mes journées et mes soirées au bureau, à travailler sans relâche. Nous n'avions encore aucune idée du moment ou l'électricité nous serait rendu, avec tous les dégâts qu'avait subi la ville et les réparations à prévoir, d'ailleurs, il faudrait aussi que je fasse appel à quelqu'un pour quelques réparations de la façade, cela devenait lamentable. Je savais très bien qui pourrait m'aider, mais je préférais l'invité pour une toute autre raison. Je n'avais rien prévu, la rencontré avait été tellement magique, et maintenant je n'arrêtais pas de penser à elle. Mais il y avait Heather, rencontré il y a peu de temps à la soirée de la Saint Valentin. Elle m'avait aussi beaucoup plu et je devais avoué que je n'avais jamais eu à faire à ce genre de situation dans le passé.

Il commençait à ce faire vraiment tard et le bureau, éclairé par de simples bougies, ne facilitait pas grandement pour le travail, tout ceci me donnait juste mal au crâne à force de me concentrer pour voir ce que j'écrivais. Et puis, l'enterrement avait lieu demain, je devais y assister pour prendre quelque photo et parler aux invités. C'est alors que la porte s'ouvrit, à cette heure ci pourtant, je n'avais plus de rendez vous ! Je me dirigeais alors vers l'entrée et fus ravi de voir qui était là. "Salut beauté, on s'est perdu ?" lui dis je alors, le sourire aux lèvres. J'étais ravi qu'elle soit là mais je ne comprenais pas pourquoi.
made by pandora.

_________________
avatar
Je me présente,
Spencer L. Hewer
profil +
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: somewhere in the dark - olimpia&spencer Sam 1 Juin - 15:44



and your heart is the heart of a life
Malgré les circonstances accablantes, j’étais bien heureuse que l’ouragan soit arrivé. Non pas pour les peines causées aux familles, aux détériorations de biens ou autre mais pas le fait que ça me procurait énormément de travail et que ça m’empêchait de trop penser à ma situation délicate entre Alexander et Spencer. Je me débrouillai alors pour passer le plus de temps dans les chantiers, qu’importe l’heure qu’il était. Premièrement parce que les gens se devaient d’avoir un peu de baume au cœur et deuxièmement, parce que ça m’évitait de répondre toujours oui aux repas de famille qu’organisaient mes parents afin d’accélérer ce mariage avec mon fiancé. Enfin … Fiancé est juste un mot pour simplifier les choses. C’est tellement confus entre nous deux … « Ne t’acharne pas trop à la tâche Gucio et n’oublie pas de fermer en partant ! » Je tournai la tête vers mon supérieur avant d’acquiescer. Malgré son air bougon, il aimait savoir que ses salariés étaient bien traités et en bonne santé. J’entendis le moteur de sa voiture s’éloigner sur la route et laissa échapper un soupir avant de passer mon avant-bras sur mon front pour dégager les quelques mèches de cheveux qui tombaient devant mes yeux. J’étais couverte de plâtre et d’autres produits insolites mais qu’importe. J’étais dans mon élément au milieu de la peinture et des détergents. Après tout, j’avais grandi dans ce milieu …

La nuit était déjà tombée depuis quelques temps lorsque je descendis de l’échafaudage. J’allai prendre une douche dans un mobil-home aménagé pour l’occasion avant de revêtir la petite jupe et le bustier que j’avais enfilé comme ça le matin. Un peu de maquillage et j’étais partie pour rentrer. Oui, ce n’est pas banal de se faire jolie pour un seul petit trajet mais avec la famille que j’ai, ce serait un déshonneur que de croiser une Gucio mal arrangée.
Ma mini se frayait facilement un chemin sur les routes de l’île. Je conduisais prudemment, évitant certaines branches laissées encore sur le bas-côté. A la radio, ils passèrent la célèbre chanson de Dirty Dancing « She’s like the wind ». Je me mis alors à chanter à tue-tête et changea brusquement d’avis. Plutôt que de rester sans rien faire chez moi ce soir, pourquoi ne pas me faire un petit ciné ? Ils avaient décidé de sortir les vieux films d’époque et ce cultissime chef d’œuvre y  sera sûrement diffusé. Oui, bonne idée ! C’est ainsi que je me suis retrouvée en direction du quartier des affaires de San Sombrero. Et de son quartier, à lui … C’est ainsi que je vis que les bureaux du magazine étaient encore allumés et que sa voiture se trouvait garé. Un horrible choix s’offrit alors à moi sur un joli plateau d’argent. Devais-je ou ne devais-je pas ? Je me mordis la lèvre, indécise. Je ne l’avais pas vu depuis l’Ouragan. Allait-il bien ? Avec un grognement que je m’adressai personnellement, je finis par me garer derrière lui et par entrer dans le bâtiment. Après quelques ascensions dans les escaliers, je me trouvais enfin devant sa porte de bureau. Je levais la main, prête à frapper puis je me ravisai, me convaincant de faire demi-tour. Mais mon cœur gagna face à la raison et j’ouvris la porte sans autre ménagement. Il se retourna et se leva, étonné mais un immense sourire aux lèvres. Bien entendu, un geste identique s’afficha sur mon visage. « Salut beauté, on s'est perdu ? » Gênée, je baissai la tête en rougissant légèrement. Mes mains se croisèrent et se décroisèrent alors que mes dents venaient encore à la rencontre de ma lèvre. « Disons que j’allais au cinéma et j’ai vu que tu «étais encore là et puis … J’avais douloureusement envie de te voir. » Susurrais-je en m’approchant de lui tel un félin.
FICHE ET CODES PAR EPISKEY.


Spoiler:
 


Dernière édition par V. Olimpia Gucio le Sam 17 Aoû - 14:11, édité 1 fois
Invité
avatar
Je me présente,
Invité
profil +
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: somewhere in the dark - olimpia&spencer Mer 10 Juil - 11:48

C'est drôlement dangereux de s'attacher à quelqu'un, c'est incroyable ce que ça peut faire mal. Rien que la peur de perdre l'autre est douloureuse. C'est moche de guetter un signe de quelqu'un pour se sentir heureux...
we are young.
Soudainement, la soirée devenait beaucoup plus intéressante. Si j'avais su un seul instant que la magnifique futur architecte sur qui j'étais tombé à plusieurs reprise depuis mon arrivé allait venir me rendre visite au boulot, j'aurais au moins prévu des fleurs et rajouté des bougies, même si il y en avais déjà beaucoup. Malgré tout, la surprise était génial et j'étais ravi de la voir. Surtout que depuis la soirée, je n'avais pas de ses nouvelles, et je commençais légèrement à m'inquiéter. « Disons que j’allais au cinéma et j’ai vu que tu étais encore là et puis … J’avais douloureusement envie de te voir. » Un nouveau sourire se dessina sur mon visage, je la regardais avec insistance, je le savais. Pas un regard génant, l'un de ceux qu'on ne peux quitter, parce qu'il ce passe quelque chose, on le sait, on ce cherche, on ce souris, on ce tourne autour sans vraiment sauté le pas parce que finalement, on ne sait rien l'un sur l'autre et c'est tout ce mystère, ce qu'on ne sait pas qui est attirant. J'ai envie de l'attiré à moi et de l'embrasser, sentir ses lèvres contres les miennes, la chaleur de son souffle dans le creux de mon coup, ses mains.... Sans m'en rendre compte, je m’étais approché d'elle, replaçant une des mèches de ses cheveux, la plaçant avec délicatesse derrière son oreille, ma main frôlant sa nuque. « Je te l'ai jamais encore dis mais tu es vraiment magnifique Olimpia » Me reculant alors, je ne voulais pas la gêner, je ne savais même pas ce qu'il m'avait pris. Elle me semblait pleine d'entrain, elle avait envie de me voir, au beau milieu de la nuit ... La manière dont ces derniers mots avait été prononcé me faisait me demander si elle ne cherchait pas plus. Bien sur, cela ne me dérangerait pas, je n'attendais moi même que ça, un seul geste de sa part, un seul mot et tout pouvait basculer. Une bruit sourd me sorti de mes pensées,, encore une bande de jeune qui s'amusait à faire n'importe quoi avec leur voiture sur la route. Il y avait beau ne pas y avoir de voiture, ce n'était pas une raison pour réveiller tout le quartier. Je parti alors en direction de la fenêtre pour la refermer et fermer les stores, au moins, nous pourrions être un peu tranquille. Je continuais sur ma lancé. « Tu veux boire quelque chose ? » lui demandais en ouvrant l'un des tiroirs de mon bureau. « J'ai du whisky, de l'eau gazeuse et, du coca ! » Oui, j'avais quelque petite réserve, on étais jamais à l'abris d'avoir soif, surtout ici par ces chaleurs.

made by pandora.

_________________
avatar
Je me présente,
Spencer L. Hewer
profil +
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: somewhere in the dark - olimpia&spencer Sam 17 Aoû - 14:14



and your heart is the heart of a life
Il était là, devant moi tel un Dieu vivant. Spencer et son charisme qui m’avait plu dès que l’on s’était rencontré. Je ne devais pas céder à cette pulsion sauvage, à ce désir fourbe qui naissait au creux de moi. J’avais un fiancé – ou presque – et c’était en dehors de toute raison. Si seulement il savait qui j’étais … Mais non, mon « identité » lui était encore toute cachée. Le cœur a ses raisons que la raison ignore. Bien dit Sherlock ! J’avais chaud, très chaud et lorsqu’il s’approcha de moi, je cru qu’une fièvre sans aucun précédent venait de m’assaillir. Calme-toi Ollie, ce n’est que Spence. Humpf, ça n’aidait pas grand-chose. Je ne pouvais détacher mes yeux de lui, j’étais fascinée. Sa main frôla ma nuque et déclencha alors une myriade de sensations dans tout mon être. Frémissements, images d’un vice tentant et surtout une forte envie de me jeter dans ses bras. Instinctivement, mes paupières se firent closes et je ne désirai plus que le goût de ses lèvres sur les miennes mais sa chaleur s’en alla en même temps qu’il mettait de la distance entre nos deux corps. Je tentai tant bien que mal de reprendre mes esprits et lui adressai un doux sourire pour dissimuler le trouble qui m’avait habité durant ces quelques secondes. « Tu veux boire quelque chose ? » Me demanda-t-il en me tirant de mes songes. Je penchai la tête sur le côté, bien trop intriguée pour répondre. Il venait d’ouvrir son tiroir où se cachaient diverses boissons. Un petit rire m’échappa devant l’étrangeté de la chose. « Tu n’es pas prêt d’être en panne dis-moi ! » Je m’approchai histoire de voir d’un peu plus près s’il n’y avait que les trois boissons proposées. Enfin … Je le croyais bien entendu mais frôler son corps était une tentation trop grande pour y résister. « Hmm … Je vais prendre un coca. » Répondis-je en tendant mon bras qui, au passage, alla se coller au sien. Puis je tournai la tête vers lui, légèrement penchée pour être à la hauteur du tiroir. « Je te prends quoi ? » Le jeu de séduction venait de commencer …

Spoiler:
 
Invité
avatar
Je me présente,
Invité
profil +
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: somewhere in the dark - olimpia&spencer Mar 27 Aoû - 18:53

C'est drôlement dangereux de s'attacher à quelqu'un, c'est incroyable ce que ça peut faire mal. Rien que la peur de perdre l'autre est douloureuse. C'est moche de guetter un signe de quelqu'un pour se sentir heureux...
we are young.
Je venais d'ouvrir mon tiroir secret pour lui proposé quelque chose à boire.  « Tu n’es pas prêt d’être en panne dis-moi ! » Elle n'avait pas tort mais comme quoi, il faut toujours être prévoyant.  « On sait jamais qui peux arriver, la preuve, ça va nous être bien utile ! » Finalement, la jeune femme vint regarder elle même ce qu'il y avait. Crois, elle pensait que je mentais ? Elle s’avança alors, s'approchant très près, trop près de moi. Ssi elle continuait comme ça, la nuit risquait de mal finir ... « Hmm … Je vais prendre un coca. » finit-elle par me dire en allant elle même chercher la boisson, son main descendis dans un glissement chaleureux mon bras pour aller attraper la bouteille. Son visage à hauteur du mien, elle continua sur sa lancé. « Je te prends quoi ? » Je ne pus réprimer un sourire. Son visage n'était qu'à quelques centimètre du miens, devais je marcher dans son jeu ou la laisser continuer de jouer avec le feu davantage ? Finalement, la deuxième option était la meilleure. Je la laissa attraper la bouteille et fit glisser mes doigts le long de son bras. « Ce que tu voudras. » lui glissais sensuellement au creux de l'oreille. « Il nous faudra des verres. » Je me reculais légèrement, pour atteindre le tiroir à sa gauche. Pas très pratique pour elle, entre le bureaux et moi, les deux tiroirs autour lui bloquant le passage, elle n'avait pas le choix que de rester ici. Je pris alors les verres et les posa sur le bureau.

made by pandora.

_________________
avatar
Je me présente,
Spencer L. Hewer
profil +
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: somewhere in the dark - olimpia&spencer Jeu 17 Oct - 18:35



and your heart is the heart of a life
L’atmosphère semblait se réchauffer de plus en plus entre nous deux. J’avais du mal à garder ma pleine concentration sur ce que je voulais boire ou ce que je devais faire tellement la présence de Spencer me rendait toute chose. Oublié Alexander et les fiançailles prévues par nos deux familles. Oubliés les problèmes sur les différents chantiers et mes envies de carrière. Je n’avais d’yeux que pour lui, pour ses traits, ses lèvres ou sa peau que j’avais si follement envie de toucher. Mon souffle devenait plus rapide au fur et à mesure que les pensées s’amoncelaient dans mon cerveau embrumé. Je pris vite ma canette d’une main avant de fermer les yeux lorsque qu’il effleura mon bras d’une légère caresse. Je déglutis difficilement avant de me morde la lèvre inférieure, réprimant mon envie de me jeter sur lui. « Ce que tu voudras. » Me dit-il au creux de l’oreille qui m’arracha un léger frisson. J’hochais la tête sans répondre avant de saisir une bière qui se trouvait non loin. J’emplis mes poumons d’une grosse goulée d’air avant de me redresser, posant les récipients sur son bureau et attendant qu’il sorte les verres. J’étais coincée et n’avait aucun moyen de partir. En même temps, je n’en avais pas réellement envie. Une fois les verres pris, je m’empressai de les remplir et de lui tendre le sien. « A ta santé ! » Articulai-je d’une voix un peu plus rauque que d’ordinaire. J’humectai délicatement mes lèvres avant de boire une gorgée et de me pencher sur son travail, en profitant pour rapprocher nos deux corps. « Alors, sur quoi travailles-tu en ce moment ? »
Invité
avatar
Je me présente,
Invité
profil +
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: somewhere in the dark - olimpia&spencer Mer 30 Oct - 12:16

C'est drôlement dangereux de s'attacher à quelqu'un, c'est incroyable ce que ça peut faire mal. Rien que la peur de perdre l'autre est douloureuse. C'est moche de guetter un signe de quelqu'un pour se sentir heureux...
we are young.
Oly lui prit une biere. C'était un peu tôt pour l'alcool fort et puis, il n'avait pas envie de rentrer ce souler, juste de profiter de la présence de la jeune femme, tant qu'elle était là. Il savait beaucoup de chose sur elle, plus qu'elle ne l'imaginait. Spencer était journaliste après tout, enquêter, c'était son truc. Oly était fiancé, elle ne devait pas ce trouver ici, mais Spencer était aussi en couple et pourtant, il appréciait plus qu'il ne devrait la compagnie de la jeune femme. Elle servit la boisson dans le verre, et ils portèrent à toast. « A ta santé ! » il but une gorgé, appréciant ce délicieux nectar.  Ce n'était pas n'importe quel bière. Oly commença à laisser trainer son regard sur le bureau mal rangé, des affaires en cours pour la plupart, rien de bien concret. « Alors, sur quoi travailles-tu en ce moment ? » Certain n'aboutissait même jamais mais une chose était sur, il n'aimait pas en parler, pas avant d'avoir fini du moins. « Beaucoup de choses, tu en verras certaine demain dans le journal. » répondit il doucement avant de poser son verres sur le bureau et ranger les dossiers dans son tiroir. Il ce sentait un peu comme un écrivain, un roman inachevé n'est pas aussi intéressant que terminé, pour lui et ses articles, c'était pareil. Certain dossier lui prenait du temps et il préparait de nouvelles choses pour le journal alors autant ne pas tout dévoiler et garder un peu de suspens et de surprise. « Tu veux que je te fasse visiter ? » Les bureaux n'était pas très grand, la salle d'édition, de recherche et même les archives étaient bien plus intéressante.

made by pandora.

_________________
avatar
Je me présente,
Spencer L. Hewer
profil +
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: somewhere in the dark - olimpia&spencer Dim 10 Nov - 10:50



and your heart is the heart of a life
Je n’étais pas du genre curieuse – quoi que – mais j’aimais m’intéresser à ce que faisaient les personnes que j’aimais. Voilà pourquoi, après le toast, j’avais laissé mon regard dériver sur le bureau complètement en bazar de ce cher Spencer. Je n’avais pas de mauvaises intentions, ne comptais pas divulguer ses plans à des magazines concurrents du sien ou bien profiter de sa notoriété. Non, rien de tout cela et je suis sûre qu’il le savait. « Beaucoup de choses, tu en verras certaine demain dans le journal. » Alors quand cette phrase-là tomba, je ne pus m’empêcher une moue vexée. Moi qui espérais en apprendre un peu plus sur lui, sur son travail, c’était raté. Je le regardai ranger toutes ses feuilles dans un tiroir et me reculai donc pour lui laisser la place de le faire, le verre toujours à la main. « Tu veux que je te fasse visiter ? » Je lançai un regard circulaire sur l’endroit et mon sourire revint instantanément. Pourquoi faire la tête pour des broutilles ? J’étais vraiment trop susceptible. Alors, j’haussai les épaules et glissa mon bras sous le sien. « Allons-y, dis-moi tout sur ton lieu de travail. Je veux tout savoir. » Je lui fis un clin d’œil en le tirant derrière moi. Un peu de spontanéité de ma part ne ferait pas de mal. « A mon tour d’être journaliste dans tes locaux. Comment se fait la création du magazine ? Quels délais avez-vous ? » Mais derrière ces questions qui auraient pu paraître se trouver là juste pour la forme, j’étais vraiment intéressée de savoir les ficelles du métier de journaliste.
Invité
avatar
Je me présente,
Invité
profil +
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: somewhere in the dark - olimpia&spencer Ven 22 Nov - 14:22

C'est drôlement dangereux de s'attacher à quelqu'un, c'est incroyable ce que ça peut faire mal. Rien que la peur de perdre l'autre est douloureuse. C'est moche de guetter un signe de quelqu'un pour se sentir heureux...
we are young.
Spencer ne pensait pas qu'Oly afficherait une mine si décut de ne pas pouvoir lire ce sur quoi il travaillait. Il ne voulait en aucun la vexer ou lui faire croire qu'il ne voulait pas partager ce qu'ils faisait avec elle, c'est pourquoi pour ce faire pardonner, il lui proposa de visiter le journal. Quoi de mieux pour vraiment découvrir Spencer que le lieux ou il passait le plus clair de ses journées. Le sourire de la jeune femme ré apparu aussitôt et elle pris son bras, paré pour découvrir ce lieux. « Allons-y, dis-moi tout sur ton lieu de travail. Je veux tout savoir. » Il posa sa main sur celle d'Oly, content de son idée et avala une dernière gorgé de sa biere avant de la poser sur son bureau. « Alors ici, c'est mon bureau, comme tu peux le voir ... » Détailla t-il en lui présentant la pièce d'un geste de la main avant de ce mettre en route pour les autres pièces. « A mon tour d’être journaliste dans tes locaux. Comment se fait la création du magazine ? Quels délais avez-vous ? » La jeune femme était curieuse, c'était un bon point. Pour un un bon journaliste, c'est la première des qualités recherchées. « Tout d'abord, il faut aller chercher les informations, alors je vais te faire visiter la salle de réunions ou tous les jours on discute des nouvelles à paraître sur le journal. Il parait donc quotidiennement et sinon y a un mensuel pour les choses moins banales et plus fun. » Spencer amena la jeune femme dans la pièce principal du bâtiment ou le choix des articles qui allait paraître était diffusé. Tous les jours en fin de mâtiné, on faisait un défrief et l'après midi, parfois même le soir, on rédigeait les articles avant de les faire partir à l'impression et à quatre heures du matin, le livreur venait chercher les journaux prêt à être distribuer. Tout un travail ...

made by pandora.

_________________
avatar
Je me présente,
Spencer L. Hewer
profil +
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: somewhere in the dark - olimpia&spencer Dim 24 Nov - 15:20



and your heart is the heart of a life
J’avais hâte de découvrir l’envers du décor du lieu de travail où se présentait chaque jour Spencer. En effet, ma curiosité était sans limites et ça m’amusais de jouer l’apprentie détective. J’avais grandi avec les vieilles émissions qui passaient souvent à la télé comme Columbo ou le commissaire Maigret. D’ailleurs, lorsque j’étais petite, je m’amusais à mener mes propres enquêtes pour savoir – par exemple – qui avait bien pu tuer l’oiseau qui se trouvait dans le jardin. Aujourd’hui encore, j’aimais faire fonctionner mes neurones devant Sherlock Holmes ou la série Pretty Little Liars. C’est donc ainsi que je menais l’investigation à ma manière dans les locaux du magazine, prête à assouvir ma soif de savoir. « Tout d'abord, il faut aller chercher les informations, alors je vais te faire visiter la salle de réunions ou tous les jours on discute des nouvelles à paraître sur le journal. Il parait donc quotidiennement et sinon y a un mensuel pour les choses moins banales et plus fun. » Je regardais la pièce, me laissant facilement bercer par ce lieu si typique et pourtant, si enclin à m’émerveiller. Il m’en fallait peu pour me faire imaginer des tas de choses. Ce qui fait que je lâchai la main du jeune homme pour aller m’asseoir sur une chaise. Quitte à tenter le Diable … Je pris un stylo oublié dans une de mes poches, croisait les jambes et me tournait vers le journaliste, le regard aguicheur. « Alors dites-moi Monsieur Hewer, quels sont vos projets pour ce soir ? » Un sourire en coin étira mes lèvres et je caressai du bout des doigts la table blanche. Allais-je gagner cette fois-ci ?
Invité
avatar
Je me présente,
Invité
profil +
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: somewhere in the dark - olimpia&spencer

Je me présente,
Contenu sponsorisé
profil +
Revenir en haut Aller en bas

somewhere in the dark - olimpia&spencer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Dark Heresy ?» reportage photo : Apocalypse chez les Dark Angels» Dark City 2.10 FIN» land speeder dark eldar» Dark Angels + Ultra Marines + titan Ork VS GI
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
better than revenge ::  :: galatina :: poison-
Sauter vers: