AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez|

Kitty-Bryce ◭ « Je range pas je fais de la gestion d’ordures. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageAuteur
MessageSujet: Kitty-Bryce ◭ « Je range pas je fais de la gestion d’ordures. » Dim 2 Déc - 14:00

“ campbell, kitty-bryce „

PRÉNOM : kitty-bryce. NOM : campbell. ÂGE : vingt-cinq ans. PROFESSION : étudiante en médecine. STATUT CIVIL : situation compliquée. STATUT FINANCIER : assez aisé. ORIGINE : américaine et italienne. GROUPE : ground like a saphyre. AVATAR : candice accola.

“ toi, derrière l'écran „


jalouse, méfiante, généreuse, obstinée, ambitieuse, dragueuse, indépendante, franche, féministe, impulsive, déterminée, extravertie.



parait naïve, et sans défense mais on s’aperçoit rapidement que c'est une tigresse ✜ garde toujours une photo de sa famille sur elle, elle a eu aussi une enfance assez heureuse dans une famille très aisée ✜ elle revient en Italie pour le deuxième mariage de son père mais n'est pas du tout emballé par cette idée ✜ ne sait toujours pas quoi faire face à sa grossesse et face à sa situation amoureuse compliquée ✜ après le divorce de ses parents, elle partit avec sa mère aux Etats-Unis.


PSEUDO/PRENOM : Charlène. ÂGE : dix-neuf ans, bientôt vingt (a). COMMENT AS-TU CONNU LE FORUM ? par bazzart, une demande de staff . QUELQUE CHOSE A DIRE A PROPOS DU FORUM ? . FRÉQUENCE DE CONNEXION : je vais essayer de venir presque tous les jours. MOT POUR LA FIN : nop .




Dernière édition par Kitty-Bryce Campbell le Dim 2 Déc - 19:01, édité 9 fois
Invité
avatar
Je me présente,
Invité
profil +
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Kitty-Bryce ◭ « Je range pas je fais de la gestion d’ordures. » Dim 2 Déc - 14:02

you and i

Un soir d’automne, une jeune femme arrivait dans le sas d’embarquement direction, l’Italie, et une petite fille vint lui faire la conversation. – 10 min plus tard.
« -Alors tu vis en Italie ? La chance ! Mais qu’est-ce qui t’as amené en Amérique, je suis trop curieuse de connaitre ta vie ! » « -Eh bien je suis née à Rome, car quand mes parents se sont rencontrés ma mère était parti faire ses études en Italie pour perfectionner son italien et c’est comme cela qu’elle a connu mon père, ce charmant italien. Mais voilà, ils n’avaient pas prévue que je viennes aussi rapidement en effet ils avaient tous deux dix-huit ans ce qui est relativement jeune pour fonder une famille, surtout qu’ils ne se connaissaient pas tellement, alors tout de suite, ma mère avait prévenu mon père qu’elle voulait me garder mais lui ne se sentant pas prêt pour cela, il prit donc la fuite avant que son père ne lui dises qu’il devait assumer son erreur, sympa le grand-père, non ? Donc c’est dans ce climat austère que je vins au monde et finalement, mon père était présent, et dès qu’il me vit, il fut rempli de joie, et ma mère me raconta par la suite qu’il m’avait promis d’être toujours là pour moi, chose qu’il n’a pas respecté, bref c’est un autre chapitre ça.Avec deux parents qui n’étaient que des jeunes adultes, mon enfance ne fut pas toute rose, en effet alors que mon père suivait ses cours, ma mère était repartie aux Etats-Unis pour préparer son déménagement, bien sûr contre l’avis de ses parents, autant dire que lorsqu’elle leur a annoncée qu’elle comptait se marier, ils ont cru défaillir sur place, un grand moment de solitude pour cette dernière. Alors, pour les aider mon grand-père, qui pour lui j’étais une erreur, décida d’engager une nourrice pour ne pas que mes parents n’aient à s’occuper de moi, c’était surtout pour mon père, pour ne pas qu’il rate ces examens. Quelques années après, ils planifièrent donc leur mariage, et contrairement à ce que tout le monde pensait, ils firent les choses en petit, ils se marièrent sur une plage, avec moi marchant à peine mais leur apportant leurs alliances, tout était parfait jusqu’à cette année où ma vie de petite fille aimée et joyeuse bascula.»
« -Quelqu’un est mort ? Oh non si c’est ça, c’est trop triste ! Ou tu as eu une petite sœur ou un petit frère ? Je viens d’en avoir un et c’est le truc le plus horrible qui me soit arrivée… » « -Oh non j’aurais bien aimée ne plus être la petite fille unique … Huit ans se sont écoulé depuis leur mariage, mon père avait terminé ses études de médecine, et ma mère commençait son nouveau métier de manager d’une équipe d’une enseigne de magasin, ma mère devait toujours se débrouiller pour venir me chercher à l’école car ils n’avaient pas eu le temps de trouver quelqu’un pour me garder après l’école, et lorsqu’elle demandait à mon père de le faire, ce dernier lui expliquait qu’il était en pleine opération et donc qu’il ne pouvait pas, et que ce n’était pas à lui de le faire, ah ce côté macho chez les italiens, c’est horripilant ! Alors, étant sur le point de craquer, ma mère m’emmena jusqu’à l’hôpital de mon père, justement il venait de sortir de son opération, et ma mère lui confia ma garde car comme elle le mentionnait tout le temps, elle travaillait également et ne pouvait pas s’absenter tout le temps, et sans réfléchir mon père lui dit que son travail était plus important et mieux payer que le sien, la goutte de trop qui fit déborder l’eau du vase. Entre leurs échanges verbaux j’étais là, avec mes yeux tristes, oui j’étais triste de voir mes parents se disputer, surtout à cause de moi. Après cela, ma mère me reprit et nous rentrâmes à la maison.Une fois arrivé là-bas, je me précipitais dehors pour me balancer sur ma balançoire et du jardin, je vis ma mère qui était dans sa chambre, remplir des valises, ce qui était curieux car on ne m’avait pas parlé d’un voyage, alors je courus jusqu’à la chambre de mes parents, « -maman, on va où ? », « -on va faire un petit voyage tu verras, ce sera fantastique et puis tu as toujours voulue connaitre mes parents, se sera l’occasion… », « -chouette ! Et papa viendra avec nous ? », à ces mots, ma mère commença à pleurer, soudain on entendit une porte claquer, celle de la porte d’entrée, c’était mon père qui rentrait plus tôt du travail, en effet, se sentant coupable de ce qu’il avait pu dire à sa femme, il avait décidé de se faire pardonner en rentrant plus tôt et en achetant également un gros bouquet de fleurs, mais une fois qu’il arriva dans leur chambre, il me vit près de la valise à moitié rempli, et ma mère qui continuait à la remplir, alors sentant que mon père n’était sans doute pas au courant de notre voyage, je décidais d’aller dans ma chambre, là je vis que ma valise était prête, alors je mis dedans ma peluche préféré pour être prête à partir, j’attendais que mon père fasses sa valise mais pour le moment il ne la faisait pas, du moins pas encore.»
« -Oh … Et ton père a fait sa valise et s’est réconcilié avec ta mère ? Et c’était bien chez tes grands-parents alors ? J’ai l’impression d’être au cinéma avec ton histoire, c’est dingue ! » « -Non, mon père qui venait enfin de comprendre ce qu’il se passait essayer de résonner ma mère mais cette dernière avait pris sa décision depuis quelques temps déjà, pensant que mon père finirait un jour par changer mais comme ce ne fut pas le cas, elle n’eut d’autre choix que de partir, alors elle donna les papiers du divorce qu’elle avait demandé il y a peu, prit sa valise, entre temps le taxi qu’elle avait demandé était arrivé, et une fois qu’elle avait mis cette dernière dans le coffre, elle revint chercher la mienne avant de prendre ma main, alors je regardais mon père ne comprenant pas trop ce qu’il se passait, mais ce que je compris c’est qu’il ne viendrait pas avec nous, et les larmes commencèrent à me monter au yeux. Durant plusieurs jours, je ne parlais pas à ma mère ou sinon je lui demandais à longueur de journée où était mon père, et quand elle m’annonça qu’il ne viendrait pas et qu’ils divorçaient, j’en voulus à ma mère. Au moment de l’adolescence, j’en eus marre de tous ses voyages que je devais faire pour voir mon père, pour ensuite retourner chez ma mère, alors je décidais de ne plus y aller, comme si je boycottais leur divorce, alors manquant à mon père, il décida de faire le voyage pour une fois. Malgré cela, j’étais une élève brillante en cours, et à mes dix-huit ans, lorsque je dû choisir dans quelle spécialité je voulais me lancer, je décidais de faire médecine comme mon père, peut-être était-ce un moyen de m’en rapprocher, toutefois, quand il l’apprit il fut très heureux. Deux ans plus tard, pensant faire une visite de routine chez mon père, ce dernier me présenta sa nouvelle compagne, et lorsqu’elle m’annonça qu’on avait que dix ans d’écart, autrement dit elle aurait pu être ma grande sœur, cela me fit un choc et j’en voulus à mon père. Mais n’étant pas rancunière, je décidais de la connaitre, et quelle erreur ! En effet devant mon père elle faisait la personne toute gentille, très contente d’avoir une belle fille mais par derrière c’était une vraie peau de vache, cela me dégoûtait si bien qu’une fois rentrée chez ma mère, je décidais de changer de nom et de prendre le nom de jeune fille de cette dernière qui était Campbell, bien sûr cette nouvelle ne ravie pas mon père, et je ne venais plus aussi souvent qu’avant prétextant que j’avais beaucoup trop de cours, et puis vint aussi la période où j’avais des amoureux.»
« -Han on dirait trop la belle-mère de Cendrillon la tienne ! Et c’est qui ton amoooureux ? Il est beau au moins et ton papa l’aime bien ? »A ma rentrée en faculté de médecine à New York, je n’avais pas mesuré avant mon potentiel avec la gente masculine, et j’eu beaucoup de jeunes hommes qui me tournaient autour mais ça tu le comprendras bien assez tôt, le seul hic c’est que chaque mec qui s’approchait de moi avait l’air d’être un bourrin ou complètement abruti par la console donc aimant beaucoup sortir les casaniers ce n’était pas trop mon genre. Deux ans plus tard et plusieurs conquêtes à mon actif, une amie me parla du nouvel enseignant qui débarquait dans la faculté et ce dernier avait la réputation d’être très séduisant, et à ces mots quelqu’un vint vers nous et commença à plaisanter avec nous alors tout en étant souriante, je partis donc car si cela continuait j’allais être en retard au cours du nouveau professeur. Que ne fut pas ma surprise lorsque l’enseignant débarqua, en effet ce dernier n’était autre que la personne avec qui une amie et moi rigolions quelques minutes auparavant, alors je restais la bouche ouverte pour montrer mon étonnement bien sûr cela ne passa pas inaperçue ce qui fut sourire beaucoup de personnes, mais professeur. Puis un jour, ce dernier n’arrêtait pas de vouloir m’inviter à prendre un café pour discuter des cours soit disant alors, désireuse d’avoir de nouveau la paix, j’acceptais et me retrouvais l’après-midi même à la terrasse d’un café avec ce dernier où je découvris une toute nouvelle personne. Puis un jour, ce dernier n’arrêtait pas de vouloir m’inviter à prendre un café pour discuter des cours soit disant alors, désireuse d’avoir de nouveau la paix, j’acceptais et me retrouvais l’après-midi même à la terrasse d’un café avec ce dernier où je découvris une toute nouvelle personne. Quelques mois plus tard, je découvris quelque chose de surprenant, « -T’es mariée ?? Et tu comptais me le dire quand sérieusement ?? », Abasourdie, je ne lui laissais pas le temps de me répondre, je rassemblais mes affaires, lui balançais au passage sa photo de mariage que j’avais découvert dans son tiroir et rentrait chez moi en courant. Deux jours plus tard et ayant du retard dans mes règles, je décidais d’aller voir un médecin et ce dernier m’annonça que j’étais enceinte ce qui compliquait rudement les choses.»
« -Oh c’est mignon quand même … Et tu t’es réconcilié avec lui, En faites tu t’étais trompé sur lui pas ? Dis-moi que oui, s’il te plaaaait ! » « -J’aurais aimée, mais en rentrant de chez le médecin, j’avais découvert des roses venant de lui mais ne voulant pas lui sa carte, je mis tout cela à la poubelle car j’avais une décision grave à prendre, lui dire pour le bébé et le garder ou choisir l’option B ? Je ne savais pas encore laquelle choisir, mais ce qui était sûr, c’est que je n’étais pas prête à le lui dire. Quand je suis allée chercher le courrier, je remarquais un faire-part provenant de San Sambrero, tout de suite je pensais au pire et j’avais raison, c’était mon père qui se mariait avec l’autre gourde, quelle horreur et quelle journée pourrie ! Mais comme j’étais sa fille, je me devais d’aller le soutenir même si je ne la portais dans mon cœur, et sachant que le lendemain j’avais cours, je ne voulais pas affronter l’autre, celui qui était déjà marié, c’est ce qui m’amènes à cet aéroport, je rentres chez moi, auprès de mon père, et ce qui est sûr, c’est que bien que je me portes volontaire pour organiser le mariage, ce n’est pas de bonté de cœur que je le fais, et qu’on ne me demande pas d’être la demoiselle d’honneur sinon je serais tentée de lui faire faire un petit plongeon dans la mer, ce qui pourrait s’avérer être drôle. Voilà, tu connais mon histoire dans le moindre détail, mais ce qui ne changes pas c’est concernant le bébé je n’ai toujours pas pris de décision, seul l’avenir me le dira. »
Fin

Invité
avatar
Je me présente,
Invité
profil +
Revenir en haut Aller en bas

Kitty-Bryce ◭ « Je range pas je fais de la gestion d’ordures. »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Kitty cat Babs in distress [Shawn]» Bryce Dallas Howard avatars 200x320 pixels» range ton zizi, t'as pas l'permis ► oz.» Un soir de pleine lune» Wrestlemania II : CARTE DU SHOW !
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
better than revenge ::  :: corbeille fiche de présentation-
Sauter vers: